Information détaillée concernant le cours

Titre

Atelier d’écriture (401)

Dates

25 et 26 avril 2018

Lang FR Activité en français
Organisateur(s)
Intervenant(s)

Dr Lea Sgier

Description

Contenu

Alors que la rédaction et l'écriture sont des aspects clés du travail académique, elles sont peu ou pas thématisées dans le cadre de la formation doctorale en Europe continentale. Pourtant, des difficultés avec l'écriture sont assez courantes et sont parfois même une source de retard voire d'échec d'une thèse. Ce workshop voudrait thématiser ces difficultés et proposer un certain nombre d'outils pour faciliter l'écriture : des outils qui permettent un démarrage en douceur (free writing, clustering, etc.) ; des outils qui aident à cristalliser des arguments (sketching, abstracts, condensation progressive) ; des outils des planification (outlining, découpage de la tâche en étapes) et qui facilitent une progression fluide (l'écriture par couches progressives, le feedback constructif).

Enfin, le workshop traitera brièvement des règles de l'écriture à l'anglo-saxonne (l'architecture logique, le style) et proposera quelques réflexions sur la nature « conventionnelle » de la rédaction académique. Ces divers outils sont pour l'essentiel empruntés de la littérature anglo-saxonne sur le « creative writing » (par exemple Elbow 1998, Rico 2000) et sur le « academic writing » (par exemple Murray 1995, Johnson/Mullen 2007, Reid 2010) accessoirement aussi de conseils donnés par des écrivains de fiction professionnels (Lamott 1995, King 2000, etc.). A la fin de ce workshop, les participant-e-s devraient avoir acquis une certaine compréhension du processus « idéal » de l'écriture académique et pouvoir l'adapter à leurs besoins.

 

Public cible

Le workshop s'adresse à des doctorant-e-s en début de thèse qui voudraient acquérir quelques compétences pour mieux gérer leur manuscrit, mais aussi à des doctorant-e-s plus avancé-e-s, et notamment celles et ceux qui éprouvent des difficultés dans l'écriture et qui aimeraient trouver des outils pour progresser plus facilement.

L'atelier s'adresse prioritairement aux doctorant-e-s en Sciences sociales, humaines et Lettres. Des étudiants d'autres disciplines (sciences exactes et naturelles notamment) sont les bienvenus, mais il leur est conseillé de prendre contact avec l'enseignante avant de s'inscrire définitivement afin de s'assurer que l'atelier répondra à leurs besoins.

 

Format

Le workshop se déroulera sous forme de présentations (interactives) suivies d'une série d'exercices pratiques. Les participant-e-s qui possèdent un ordinateur portable sont invité-e-s à l'apporter au workshop.

 

Travail préparatoire

Chaque participant-e est prié-e d'envoyer à l'intervenante un texte d'environ 3-5 pages, dix jours avant l'atelier dernier délai (adresse fournie par mail aux participants confirmés), de préférence en format *.doc(x). Ce texte devrait idéalement être en rapport avec la thèse (par exemple la problématique, un extrait du cadre théorique, quelques pages d'analyse, début d'un article etc.). Le degré de "perfection" du texte est sans importance, il peut sans autre s'agir de quelques pages d'un tout premier jet. Le texte peut être en anglais (ou éventuellement en allemand).

Il n'y a pas de lectures préparatoires obligatoires pour ce workshop. Une bibliographie et quelques textes seront mis à disposition après le workshop pour les participant-e-s qui souhaiteraient approfondir l'un ou l'autre point.

Lieu

Unversité de Genève

Information

Dates : les mercredi 25 et jeudi 26 avril 2018

Horaire: 9h30 - 17h30

Lieu : Université de Genève

Invernante : Lea Sgier est professeure assistante au Département de science politique de la Central European University (CEU) à Budapest, et chercheuse associée/chargée de cours à l'Université de Genève. Elle enseigne également dans le cadre de diverses écoles d'été pour doctorant-e-s (Essex Summer School (GB); ECPR Winter School; Hong Kong Summer School; Concordia Workshops, Montreal), et est conseillère méthodologique de deux grands projets de coopération scientifique avec les Balkans et avec le Caucase Sud. Jusqu'en 2010, elle a été collaboratrice scientifique à l'Université de Genève et coordinatrice du Programme doctoral CUSO en science politique. Elle a animé de nombreux ateliers d'écriture (en français et e nanglais) pour la CUSO et l'étranger. Ses principaux domaines d'intérêt sont les méthodes qualitatives, les questions de genre et politique, et la vieillesse/le vieillissement. Sa principale recherche en cours porte sur la citoyenneté politique des personnes âgées (projet financé par la Fondation Leenaards). Ses langues de travail sont le français et l'anglais.

Frais

Les frais de voyage en train sont remboursés sur la base du tarif en 2ème classe 1/2 entre la ville de l'Université d'attache et le lieu du cours. Le formulaire de demande de remboursement sera fourni aux participant-e-s inscrit-e-s à l'atelier.

Places

18

Délai d'inscription 18.04.2018
short-url short URL

short-url URL onepage